Autisme-Economie.org
Chercher
forum Chercher

Extraits de l’article d’Emile Quinet et Bernard Walliser "A quoi sert la science économique ?"

Revue d’économie Politique (1999, p601 à 611)

Emile Quinet et Bernard Walliser sont professeurs à l’Ecole des Ponts et Chaussées. Les citations qui suivent sont extraites de leur article "A quoi sert la science économique ?", paru dans la Revue d’économie politique en 1999.

Un corpus théorique hypertrophié

"Les données économiques ne font guère apparaître de faits stylisés relativement indiscutables et non triviaux qui, par induction, permettraient eux-mêmes de dégager des invariants plus profonds. Inversement, les hypothèses théoriques obtenues par introspection n’ont de conséquences testables qu’extrêmement lointaines, à condition d’être associées à des hypothèses auxiliaires elles-mêmes fragiles …De plus, … la science économique est handicapée par l’impossibilité d’une vérification expérimentale."

" La science économique s’est adaptée à ces difficultés en se dotant d’un corpus théorique hypertrophié, formés de modèles mathématiques permettant de dériver aisément les conséquences des hypothèses faites ".

Les carrières académiques renforcent le système

" La prédominance de la théorie sur l’empirie et l’usage du formalisme mathématique ont grandement contribué à doter la science économique d’une position institutionnelle comparable à celle des sciences de la nature, bien qu’acquise plus récemment…Au niveau de la recherche, les travaux sont jugés à l’aune des mêmes critères de rigueur et de nouveauté, à défaut de pertinence empirique, et conduisent aux mêmes récompenses, y compris la Prix Nobel. Les étudiants sont ainsi incités à s’investir dans la théorie, considérée comme plus valorisante au niveau des publications, et à s’engager dans des carrières académiques qui renforcent le système ".

La science économique empirique remplacée par des « historiettes »

" L’hypertrophie de la théorie dans le développement de la science créé en revanche un fossé avec l’économie vulgaire résultant du vécu quotidien des acteurs, bien plus que dans les sciences de la nature où leur expérience reste limitée ".

" Cependant, le vide créé par une science économique empirique, très pauvre, est comblé par le récit d’historiettes et la diffusion de clichés, censés fournir des illustrations pertinentes aux modèles théoriques ".

" La théorie économique se contente d’approfondir éternellement les mêmes questions selon les mêmes axes, et se sent rarement interpellée par les démentis apparents que ses réponses obtiennent dans la pratique ".

 
Autisme-Economie.org > Les Textes > Enseignants et Auteurs > Eux-mêmes le disent !!
 
 
Autisme-Economie.org - Site réalisé avec SPIP par Siloh.